En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer descontenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Des projets d’envergure soutenus par la Région

La Région anime une politique Transports ambitieuse en soutenant des projets d’envergures relevant du domaine du ferroviaire, routier, aéroportuaire et portuaire.

Les grands dossiers portés en 2018

  • La Région poursuit ses investissements pour la remise à niveau des infrastructures ferroviaires et routières d’intérêt régional (financements inscrits dans le contrat de plan Etat région).
  • Dans le cadre de l’élaboration du SRADDET (Schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité des territoires) qui se poursuivra toute l’année 2018, les voies et axes routiers qui constituent des itinéraires d’intérêt régional seront identifiés.
  • Côté environnement, le report modal (le transfert des modes routier et aérien vers le mode ferroviaire) sera soutenu avec, par exemple, la relance du projet d'autoroute ferroviaire atlantique dans le cadre de l'Eurorégion Aquitaine Euskadi Navarre.
  • La Région et ses partenaires maintiennent leur volonté pour la réouverture de la ligne Pau-Canfranc qui permettra à terme de relier directement en train Pau à Saragosse pour les voyageurs, et de créer un flux ferroviaire avec les plateformes logistiques de l’Aragon pour le transport de marchandises. (En savoir plus sur canfraneus.eu )
  • La Région soutient également le projet de création d’une nouvelle ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse et entre Bordeaux et l’Espagne via Dax. Cette nouvelle voie permettra non seulement de gagner du temps de trajet, contribuant au développement des territoires, mais aussi à mieux mailler la Région en infrastructures ferroviaires pour faire passer plus de trains (fret et voyageurs).
Ligne historique Bedous-Canfranc

Focus sur Pau - Canfranc – Saragosse

Après la réouverture depuis juin 2016 d’une partie de la ligne ferroviaire entre Oloron et Bedous, le projet a connu fin 2017 une nouvelle étape. Les acteurs du projet se sont entourés d’un nouveau partenaire, à savoir l’Europe qui a octroyé une subvention de 7,355 M€ au titre du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE). Cette nouvelle subvention européenne finance 50% du programme d'études multipartenarial réunissant l'Etat espagnol, l'Aragon, l'ADIF, SNCF Réseau, l'Etat français et la région Nouvelle-Aquitaine, études programmées jusqu’en 2020. Ce programme est d'ores et déjà engagé. Il est complété par un autre programme Canfraneus II qui a obtenu des financements INTERREG II du POCTEFA ciblés sur les leviers d'optimisation pour la fréquentation de la ligne, la communication et les études relatives au tunnel du Somport. Le 1er décembre, le président Rousset a procédé à Canfranc à la signature symbolique de cette convention de financement en présence de Herald Ruijters, représentant la Commission européenne, de Javier Lamban, président de l'Aragon, et de représentants de l'Etat espagnol et de SNCF Réseau. Le TER achemine les voyageurs au coeur de la montage dans la vallée d’ASPE de Pau à Bedous (ligne 63). Depuis Bedous, un service de navette en car permet de poursuivre le voyage jusqu’à la gare de Canfranc.

Les autres domaines de compétences de la Région font également l’objet d’une attention toute particulière avec le lancement d’une étude stratégique à l’échelle régionale portant sur l’offre des aéroports. La collectivité, propriétaire du Port de Bayonne et partenaire privilégié des ports de Bordeaux et de La Rochelle, contribue à leur attractivité en investissant sur les infrastructures d’accueil des bateaux mais aussi sur celles qui lient les ports aux réseaux routiers et ferroviaires.

Info trafic
Hôtel de Région 14, rue François de Sourdis 33 077 Bordeaux Cedex 05 49 38 49 38 Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00
© Nouvelle-Aquitaine, 2018 . Tous droits réservés.