Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Motorisation au bioGNV dans les cars de Nouvele-Aquitaine
Temps de lecture 5 minutes
actualité

Les cars régionaux passent au biogaz

Partager

La flotte régionale de cars interurbains voit l’arrivée progressive de nouveaux véhicules circulant avec des solutions alternatives au diesel : biogaz, biocarburant ou motorisation électrique. Découvrez le déploiement de ces cars plus « propres » près de chez vous.

Flash info service
Mouvement social en Dordogne : circulation des cars perturbée
Lire plus

En raison d’un mouvement social des conducteurs de car, le réseau de transport régional sera très perturbé en Dordogne à partir du mercredi 20 octobre 2021 et pour une durée indéterminée.
Pour connaître les horaires de circulation, consultez l'info trafic ou contactez la centrale d’information au 0970 870 870.

Fermer
Passe sanitaire et port du masque
Lire plus

Les transports scolaires, interurbains, à la demande, ferroviaires et maritimes organisés par la Région ne sont pas concernés par le déploiement du passe sanitaire. En revanche, le port du masque reste obligatoire. Pour en savoir plus sur le protocole sanitaire, notamment dans les transports scolaires, consultez l'article "Covid 19 : trains, cars, scolaires, suivre la situation".

Fermer
Modifié le lundi 13 septembre 2021
  • # Cars régionaux
  • # Nouvelle-Aquitaine
  • # Énergies renouvelables
  • # Environnement
  • # Transports
  • # Particulier

Moins de carburant fossile pour produire moins de gaz à effet de serre. Le « verdissement » de la flotte des cars régionaux est en route en Nouvelle-Aquitaine. La Région teste et met en circulation des véhicules plus « propres », avec des solutions de motorisation comme le biogaz (ou bioGNV), les biocarburants ou l’électromobilité pour remplacer le diesel.

Le déploiement de ces cars se poursuit, pour parvenir à appliquer une règle simple : réaliser 50 % des kilomètres commerciaux avec des véhicules plus respectueux de l’environnementSuivez dans cet article le calendrier du déploiement sur vos lignes. L’article sera mis à jour régulièrement au fur et à mesure des dates de livraison des nouveaux cars.

En Dordogne

Quatre lignes sont partiellement verdies depuis le printemps 2021 :

  • 5 cars au biogaz

Ligne 1 / Périgueux – Angoulême
Ligne 2 / Périgueux - Ribérac
Ligne 7 / Sarlat-la-Canéda – Montignac - Périgueux

  • 2 cars électriques

Ligne 3 / Périgueux - Bergerac

En Gironde

12 lignes ont été verdies sur le périmètre girondin cette année 2021 :

  • 88 cars au biogaz

9 cars sur la ligne 201 / Bordeaux Buttinière - Blaye (par Bourg)
6 cars sur la ligne 202 / Bordeaux Les Aubiers - Blaye (par RD 137)
7 cars sur la ligne 402 / Bordeaux Stalingrad - Branne (par Camarsac)
5 cars sur la ligne 404 / Bordeaux Stalingrad – Créon
10 cars sur la ligne 501 / Bordeaux Stalingrad - Langon (par Cadillac)
4 cars sur la ligne 502 / Bordeaux Peixotto - La Brède
12 cars sur la ligne 505 / Bordeaux CHU Pellegrin - Belin-Béliet
6 cars sur la ligne 506 / Bordeaux Peixotto - Cabanac-et-Villagrains
15 cars sur la ligne 601 (15) Bordeaux - Lège-Cap-Ferret
4 cars sur la ligne 602 / Bordeaux CHU Pellegrin – Cestas
10 cars sur la ligne 702 / Bordeaux - Lacanau

La ligne 407 / Bordeaux République – Créon dispose déjà de 2 véhicules roulant au biogaz. Afin d’assurer le ravitaillement de ces véhicules, les transporteurs délégataires de la Région se dotent de stations gaz à charge rapide ou lente.

  • 4 cars électriques

Ligne 704 / Mérignac – Avensan

Dans les Landes

Suite à la mise en service récente d’une station GNV, la ligne express Dax – Mont-de-Marsan inclut 5 cars circulant au biogaz.

En Deux-Sèvres

6 lignes sont totalement ou partiellement verdies sur le réseau deux-sévrien : 

  • 16 cars au biogaz 

4 cars sur la ligne 11 / Poitiers-Parthenay 
7 cars sur la ligne 12 / Niort- Parthenay
2 cars sur la ligne 10 / Parthenay -Thouars 
3 cars sur la ligne 17 / Niort – Melle – Sauze-Vaussais

  • 4 cars au B100 (biocarburant 100 % végétal) 

2 cars sur la ligne 13 / Bressuire - Niort
2 cars sur la ligne 18 / Chef-Boutonne - Niort

Biogaz, biocarburants et électromobilité

Car de Nouvelle-Aquitaine roulant au bioGNV
Le bioGNV, une alternative plus respectueuse de l’environnement.

En même temps qu’elle met en circulation des véhicules roulant au biogaz ou bioGNV, la Région mène également des essais avec des agrocarburants (ou biocarburants). Ainsi, 9 cars régionaux roulant au superethanol ED95 (issu de la filière Raisinor, située en Gironde) circulent déjà dans en Charente-Maritime depuis 2019. En 2021, deux expérimentations ont été lancées en Haute-Vienne pour l’usage de B100 (biodiesel issu d’huiles de colza) et en Charente pour tester le HVO-XTL (diesel de synthèse issu de différentes huiles végétales et de récupération, hydrotraitées) sur des véhicules de transport scolaire.

Les biocarburants ou agrocarburants

Technologies de transition produites à partir de biomasse (matières premières d’origine végétale, animale ou issue de déchets), les biocarburants ou agrocarburants permettent une réduction notable des émissions de gaz à effet de serre : au moins 50 % par rapport à l’équivalent fossile. L’enjeu des expérimentations de biocarburant menées par la Région Nouvelle-Aquitaine est de s’assurer de la durabilité de ces filières en ne concurrençant pas les filières agricoles classiques pour l’alimentation humaine et animale (sans changement d’affectation des sols).

Le biogaz ou bioGNV

Le GNV (gaz naturel pour véhicule) est depuis plusieurs années déjà très présent dans toute la filière des transports routiers régionaux. Cependant il est d’origine fossile. Le bioGNV est lui obtenu par la méthanisation de déchets organiques (déchets ménagers, boues de stations d’épuration, produits agricoles et tontes, résidus alimentaires…). C’est donc un biocarburant renouvelable, dont les caractéristiques sont identiques à celles du gaz naturel utilisé pour la cuisine ou le chauffage. Ses avantages sont multiples :

  • Il améliore la qualité de vie et de conduite en n'émettant aucune odeur, ni fumée et 2 fois moins de bruit ou de vibrations qu’un moteur diesel.
  • Il limite la pollution atmosphérique : le bioGNV représente 80 % d’émission de CO2 en moins et 95% d'émission de particules fines en moins par rapport au diesel classique.
  • Il est économique : son coût à la pompe est, en moyenne, inférieur de 30 % par rapport au diesel.
  • Il offre jusqu’à 500 km d’autonomie pour les autocars.
  • Son origine permet d’encourager les circuits courts : le biométhane est produit localement à partir de déchets (donc pas de pétroliers pour son transport).

Encouragé au niveau de la Région, les stations de méthanisation et la production de biométhane sont en plein essor. Ainsi, plus de 200 autocars régionaux « verdis » rouleront au bioGNV dès 2022. 

L’électromobilité

Le déploiement de véhicules électriques pour le transport de voyageurs est plus complexe à développer que pour les voitures de particuliers ou les véhicules utilitaires. Cependant, 6 véhicules électriques circulent déjà en Gironde et Dordogne.

Imaginons aujourd'hui, construisons demain