Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Chantier de modernisation du réseau ferré de Nouvelle-Aquitaine
Temps de lecture 3 minutes
actualité

Le contrat de performance 2021-2024 signé avec SNCF Réseau

Mercredi 15 septembre 2021, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et Luc Lallemand, président directeur général de SNCF Réseau, ont signé un contrat de performance qui vise la modernisation du réseau. Les objectifs de ce contrat doivent servir directement les intérêts des usagers du TER : une meilleure qualité de service, une meilleure régularité des TER et la pérennité des voies ferrées.

Flash info service
Info passe sanitaire
Lire plus

Les transports scolaires, interurbains, à la demande, ferroviaires et maritimes organisés par la Région ne sont pas concernés par le déploiement du passe sanitaire. En revanche, le port du masque reste obligatoire. Dans les cars scolaires, le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans.

Fermer
Modifié le mercredi 15 septembre 2021
  • # Trains régionaux
  • # Nouvelle-Aquitaine
  • # Transports
  • # Particulier

En 2019, la Région Nouvelle-Aquitaine s’est engagée à investir 532 millions d’euros en 8 ans pour la sauvegarde du réseau régional à travers le Plan d’investissement pour le ferroviaire (PDI Fer). Cette somme représente 50 % du montant nécessaire pour le maintien des lignes et le retour à la vitesse de circulation normale des trains TER. C’est un engagement volontariste et hors compétence de la Région. En 2021, la Région, en lien avec l’Etat, a adopté un protocole sur les lignes de desserte fine du territoire au travers duquel 942 millions d’euros de la Région (soit 62 % du montant nécessaire) sont ciblés sur la période 2020-2032.

L’Etat et SNCF Réseau engagés aux côtés de la Région

Le président de Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et Luc Lallemand, Président directeur général de SNCF Réseau
Alain Rousset et Luc Lallemand lors de la signature du contrat, à Bordeaux.

La mise en œuvre de ces ambitions nécessite donc des financements d’autres partenaires et notamment de l’Etat. C’est pourquoi la Région et l’Etat ont conclu un accord de relance qui prévoit :

  • l’accélération des travaux de régénération de lignes régionales (dont Limoges-Poitiers et Niort-Saintes),
  • des travaux d’urgence pour éviter des fermetures de lignes ou des baisses de vitesse,
  • une relance des études pour des travaux après 2022.

A travers le contrat de performance 2021-2024, SNCF Réseau, maître d’ouvrage des projets sur le réseau ferroviaire, s’engage :

  • à se doter des moyens internes et externes pour réaliser les études et les travaux dans le respect du calendrier,
  • à dépenser 475 millions d’euros par an pour réaliser les travaux de régénération, d’entretien et de développement du réseau,
  • à associer la Région au processus de passation des marchés travaux,
  • à contribuer à atteindre l’objectif de ponctualité des trains régionaux avec 95 % de trains à l’heure (assorti d’un bonus/malus).

Ce contrat est conclu pour la période 2021-2024 et est renouvelable sur la période 2025-2028.

Au service des trains du quotidien

La Région Nouvelle-Aquitaine et ses partenaires renouvellent non seulement leur ambition de régularité et de fiabilité au bénéfice de l’ensemble des usagères et des usagers, mais également celle de faire des trains du quotidien la pièce maîtresse des mobilités de demain : plus durables, plus diffuses, plus flexibles.

Imaginons aujourd'hui, construisons demain