Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

Navette Boulazac Mussidan
Temps de lecture 4 minutes
actualité

« Les transports régionaux, c’est notre quotidien » : paroles d’usagers

Partager

« Précieux liens vers le monde », « véritable bouffée d’oxygène » ou seule « alternative » à la voiture : dans trois territoires de Nouvelle-Aquitaine, les usagers et usagères s’expriment sur leurs transports régionaux.

Flash info service
Port du masque recommandé dans les transports publics
Lire plus

Le port du masque reste recommandé dans les lieux clos et de promiscuité. Il est donc fortement conseillé de porter le masque dans les transports collectifs, trains et cars.

Fermer
Publié le mercredi 9 novembre 2022
  • # Transports scolaires
  • # Cars régionaux
  • # Transport à la demande
  • # Trains régionaux
  • # Nouvelle-Aquitaine
  • # Transports
  • # Particulier

Avec plus de 240 lignes de cars et 34 lignes de TER, les services de transports mis en place par la Région rythment le quotidien de nombreux Néo-Aquitains. D’autant que la Région organise également les transports scolaires et plusieurs services de transport à la demande. Dans les agglomérations ou au cœur des territoires ruraux, trains et cars régionaux ont vocation à offrir une mobilité pour tous, plus durable et souvent indispensable. Trois usagers partagent leur expérience.

À Itxassou : « Sans TER, pas d’alternative pour moi »

Dans les Pyrénées-Atlantiques, au Pays basque, Marion Pichery fait partie du groupe d’habitants d’Itxassou qui s’est mobilisé pour la réouverture de la gare de la commune. Sur la ligne TER 54 qui relie Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port, la halte d’Itxassou a été rouverte par la Région le 2 juillet 2022. Très prisée des touristes, la ligne est essentielle pour les trajets quotidiens de Marion, qui auparavant se rendait deux ou trois fois par semaine à Bayonne… en stop. « On sait qu’il y a de plus en plus de familles qui s’installent ici. Avec le prix de l’essence et le contexte actuel, beaucoup de choses ont changé. Il y a bien un bus, mais il faut passer par Cambo, avec une correspondance. Sans TER, il n’y a pas d’alternative à la voiture pour moi. »

En Creuse : « La ligne LR15 nous permet de travailler »

L'artiste Julie Herry dans un car de la LR15
L'artiste Julie Herry

Le car de la ligne LR15 ? « C’est l’un de nos précieux liens vers le monde », assure Aurore Claverie, directrice de La Métive, à Moutier-d’Ahun. « La question des transports en Creuse est très singulière. La ligne LR15 nous permet de travailler. » Lieu de résidence de création artistique, La Métive accueille des artistes du monde entier dans la Creuse. « La plupart arrivent en train à la gare de Guéret ou de La Souterraine. Ils viennent ensuite en car à Ahun. À dix minutes à pied de La Métive. » La LR15, qui va de Felletin à La Souterraine, dessert trois lycées professionnels. La ligne est utilisée au quotidien par les salariés de La Métive, les artistes, les visiteurs.

Cet été 2022, les cars de la ligne ont fait partie d'un projet artistique porté par la Métive. Ils ont été recouverts, par pelliculage, de dessins réalisés par une auteure en résidence dans la Creuse. L'illustratrice Julie Herry a régulièrement emprunté les cars de la ligne pour dessiner ces paysages traversés.

À Boulazac, la nouvelle navette ferroviaire

NAVETTE_BOULAZAC-MUSSIDAN
Dans la nouvelle navette ferroviaire.

Depuis juillet 2022, une nouvelle navette TER, cofinancée par la Région et le Grand Périgueux, relie Mussidan à Niversac, en Dordogne, avec une circulation toutes les trente minutes en heure de pointe pour les principaux arrêts (Mussidan, Saint-Astier, Boulazac ou encore Niversac). Ce train du quotidien s’arrête dans huit gares, dont la nouvelle halte de Boulazac, à dix minutes en bus et à vingt minutes à pied du CFA Dordogne. Ce Centre de formation de l’artisanat accueille plus de 1000 apprenants dont près de 400 sur site par semaine. « La navette est un outil confortable et rapide qui rallie le centre-ville de Périgueux en cinq minutes », témoigne Jean-Charles Marchand, directeur du CFA. « À cause de la traversée de Périgueux, l’accès au campus est une vraie problématique, déjà signalée par les apprenants. La navette TER arrive donc comme une véritable bouffée d’oxygène. »

Imaginons aujourd'hui, construisons demain